Enseigner la propreté et l’hygiène corporelle à son enfant

Après de très longues heures, semaines, mois, à passer accroupi ou assis à encourager votre bout de chou, ça y’est: il va finalement sur le pot, et tout seul en plus! En tant que parent, vous êtes fier – après tout, cette réussite est autant la sienne que la vôtre ! Oui, mais voilà : après vos applaudissements et votre petite danse de la victoire (pas la peine de vous cacher, on en a tous une !), la dure réalité vous rattrape vite. Le pot, c’est fait, mais maintenant, il y a tout le reste !

Brossage de dents, lavage de mains, bain et cheveux, il y a encore tout à lui apprendre. S’il s’agit de votre premier, on ne veut pas vous mettre la pression mais l’apprentissage de l’hygiène corporelle va non seulement vous prendre quelques temps, mais cela va aussi fortement influencer son rapport à l’hygiène à l’adolescence et à l’âge adulte. Pas de panique pour autant, nous avons fait pour vous un condensé des techniques les plus efficaces pour lui enseigner les bases, en s’amusant. Nous avons même demandé conseils à quelques Supers-mamans blogueuses, qui ont gentiment accepté de partager leur expérience avec nous.

 

Pssst! On a aussi préparé un poster! Parce que l’apprentissage de l’hygiène, c’est d’abord leur histoire à eux… Imprimez-le pour l’afficher dans la salle de bain!

BubbleCliquez sur l’image pour l’agrandir. Credit: Enora Régnier

Aménager une salle de bain pour enfant

Mettons les choses au clair tout de suite : vous ne pourrez pas attendre de votre fiston de se laver les mains ou les dents tout seul s’il ne peut pas accéder au savon ou dentifrice par ses propres moyens. Facilitez-lui la tâche avec un marchepied, de couleurs ou à motifs rigolos de préférence.

Florakids-de-LaufenPas d’apprentissage de l’hygiène corporelle sans une salle de bain adaptée!Image maison-deco.com

Si vous disposez d’une salle de bain plutôt spacieuse, pourquoi ne pas y ajouter une chaise ou même un banc pour aider et encourager votre petit loup à se sécher et s’habiller tout seul ? Plus d’autonomie rendra l’heure du bain beaucoup plus drôle!

En parlant de bain, outre le tapis antidérapant à motifs colorés que vous devriez absolument utiliser pour éviter les accidents, nous vous conseillons de recouvrir également le bec verseur, qui peut s’avérer dangereux si votre enfant s’approche un peu trop et se cogne la tête. Des caches spéciaux existent, aux formes amusantes, et valent définitivement le coup!

Si vous songez à refaire la déco complète de votre pièce, nous vous conseillons également de choisir de jolies couleurs vives pour les murs et les accessoires, afin de rendre la salle de bain plus amusante pour votre petit ; patères colorées à sa hauteur pour y accrocher sa serviette, sac rigolo pour y ranger les jouets du bain, rideau de douche à motifs animaux, tout est bon pour lui donner envie de passer plus de temps dans la pièce !

N’oubliez pas non plus les petits gestes quotidiens, comme se moucher le nez par exemple. Haeowyn du blog Family Daily Life confie : « Pour se moucher, [ma fille] a accès aux mouchoirs. J’ai posé une boite à sa hauteur et je lui ai appris à se moucher comme une grande. Elle est toute contente d’aller jeter son mouchoir à la poubelle et d’aller se laver les mains quand elle a fini.»

 Lui apprendre à se brosser les dents

N’attendez pas avant de commencer à lui laver les dents : plus tôt vous commencerez, plus vite vous l’habituerez. D’ailleurs, Bérangère du blog Dress me and my kids soutient que l’on peut « commencer à brosser avant même que les dents n’apparaissent, ne serait-ce que pour faciliter leur sortie avec des brosses adaptées, tout en douceur bien sûr. J’avais un set de 3 brosses à dents de la marque Nuby à utiliser dès 3 mois pour la première puis dès 6 mois et 1 an. Elles sont adaptées au brossage des gencives et dents de nos tout petits ».

Vous pouvez commencer à lui laver la première dent de lait avec un morceau de compresse humide ou une brosse à dents spéciale bébé. Gaëlle de Maman à tout faire ajoute: « On peut commencer à utiliser du dentifrice pour les tout-petits vers 1 an – 1 an et demi ». Haeowyn, elle, a « commencé dès qu’elle a eu sa première dent avec le dentifrice Elmex (acheté en pharmacie), qui s’utilise dès la première dent de lait. »

Bon, mais alors, comment faire pour le convaincre d’utiliser cet accessoire merveilleux et fantastique qu’est la brosse à dents ? Il n’y a malheureusement pas de recette miracle, mais vous pouvez adopter quelques techniques pour essayer de motiver vos troupes. La brosse à dents, cela va sans dire, se doit d’être colorée et amusante, et changée tous les deux mois. Et oui, quand c’est neuf, on a toujours envie de l’essayer tout de suite (valable à tous âges et avec tout d’ailleurs !). Si vous en trouvez une qui représente son héros préféré (l’homme araignée par exemple), cela peut valoir le coup de la payer un peu plus chère – tout est bon pour motiver vos troupes on vous dit.

Girl brushing teethBrossez-vous les dents en même temps que votre enfant pour qu’il vous imite.

Vous avez donc la brosse à dents la plus top que vous ayez trouvé, un dentifrice goût framboise qu’il s’est choisi lui-même et le marchepied pour l’encourager à se débrouiller tout seul et pourtant, il rechigne toujours à y aller. « Mais si maman j’te jure, je me les suis brossé avant de partir » dit-il avec des morceaux de brioche entre les dents et une langue couleur pâte à tartiner. Reste donc à lui expliquer, avec vos mots, la nécessité de se brosser les dents tous les jours pour éviter les caries, et de l’aider à brosser « du rose vers le blanc ».

Pour Virginie de Va voir papa, Maman blog, le brossage de dents « ce n’est pas un souci, bien au contraire. [Mon fils] réclame.» Sa technique miracle? «On a commencé très tôt avec une brosse à dents adaptée à son âge pour qu’il s’habitue au geste.» Haeowyn, elle, préfère une autre technique: « pour que ce soit amusant, je lui donne ma brosse à dent afin qu’elle me lave les miennes et je me les lave ensuite. Elle adore quand on fait ça. »

 Se laver les mains plusieurs fois par jour

Se laver les mains, vous le savez, c’est primordial pour éviter la propagation des bactéries et des mkid washing his face and hands in bathroomicrobes – encore faut-il qu’il le sache aussi ! Pas facile de lui faire comprendre que c’est le moyen le plus efficace pour éviter de tomber malade, surtout lorsqu’il a de la boue jusqu’aux coudes et que cela ne le gêne pas pour demander son goûter. Pour accompagner vos explications, le plus pratique est encore de mettre en place une routine et des habitudes qu’il finira par intégrer comme faisant partie du processus.

Par exemple, vous pouvez lui expliquer qu’il doit toujours impérativement se laver les mains après être allé jouer dehors, être allé aux toilettes, avoir fait de la peinture et avant les repas. Accompagnez-le et montrez-lui comment se laver les mains au savon, entre les doigts, sur le dessus et sous les ongles. A force de répétitions, il assimilera le processus.

Isabelle, du blog e-Zabel, est formelle : la technique la plus efficace reste l’exemple ! « Si les parents mangent des légumes, se brossent les dents et montrent leur plaisir à le faire, les tout-petits feront par imitation exactement la même chose. Et pendant les phases d’opposition, l’habitude – la bonne – sera déjà prise. » Une méthode exemplaire que Priscilla du blog Maman double mixte a également choisi d’appliquer: «Pour les mains, j’ai installé un lavabo d’apprentissage et on se lave les mains ensemble, plusieurs fois par jour, eux dans leur lavabo d’apprentissage (à clipser à la baignoire), moi dans le lavabo adulte». Et chez Bérangère, on a « un truc tout bête : on chante ensemble “on frotte on frotte on frotte les menottes” sur un air de mon invention et ça marche bien !».

Encouragez-le aussi à faire de la mousse, parce que les bulles c’est joli !

 Tous au bain !

Ah, le bain. Le moment de toilette où tout peut virer au cauchemar des parents en quelques secondes et transformer votre salle de bain en piscine. Que votre poupette n’aime pas se mouiller les cheveux ou que le « savon qui ne pique pas » lui pique les yeux, il suffit parfois de pas grand-chose pour que tout tombe… à l’eau.

A vous donc de trouver un moyen de rendre l’heure du bain plus ludique. Ajoutez-y un nouveau jouet de temps en temps (pourquoi pas un livre de bain), un tapis antidérapant pour éviter les glissades accidentelles (ou volontaires…), plus de mousse pour faire des bulles, un gant de toilette rigolo… L’essentiel est de le laisser choisir lui-même ses éléments de toilette : le bain doit être un moment de plaisir avant tout. Gaëlle ajoute : « Pour développer l’autonomie des enfants quant à l’hygiène il existe plein de petits objets ludiques adaptés à leur âge : brosses à dents musicales, jouets pour le bain… Il faut que le brossage des dents ou le bain restent un jeu pour que l’enfant ait l’envie d’y aller ! ». Et Virginie de confirmer, “il y a des jeux dans le bain, et depuis ses 18 mois environ je le fais participer pendant que je le lave. Il apprend à reconnaître les parties de son corps”.

Oui mais alors, que faire si notre bout de chou refuse toujours de passer au bain ? Valérie Roumanoff, psychopraticienne et auteure du blog Drôle de maman, conseille de commencer par « identifier précisément le problème ». Et d’ajouter : « Il ne veut pas se laver ou il a peur de l’eau? Et s’il ne veut pas qu’est-ce qui le dérange: le fait de se déshabiller, de se mouiller, d’arrêter de jouer? S’il a peur, questionner cette peur doucement pour savoir exactement ce qui le gène et pouvoir trouver des solutions: la hauteur de l’eau dans le bain, la température, le siège de bain… il y a beaucoup de paramètres qu’on peut ajuster. »

Pour Gaëlle, il est important de « ne surtout pas les disputer et les obliger sans discuter, cela deviendrait pour eux une corvée. Si l’on organise les bains de façon ludique, il n’y a pas de raison qu’il résiste ! ». Conseil également prôné par Valérie Roumanoff, qui ajoute: « le jeu, le “fait avec moi”, ou la musique qui dure trois minutes et accompagne le brossage des dents, sont des méthodes qui permettent un apprentissage en douceur et sur le long terme. Le cerveau humain retient mieux ce qui est appris avec plaisir». «Je pense qu’il ne faut pas se braquer et faire en sorte que ces moments soient ludiques et agréables pour tout le monde», confirme Priscilla. «C’est arrivé qu’ils refusent de se laver les dents. Je dis alors que ce n’est pas grave, on le fera tout à l’heure. J’attends 10 minutes, et ils se brossent les dents le temps d’une comptine que je leur chante par exemple.» «Il faut être patient, c’est une phase comme une autre» complète Isabelle.

Child washing hair in bubble bath.

L’apprentissage des règles d’hygiène de base est un challenge, à la fois pour votre enfant et pour vous, et il est parfois difficile de se faire entendre lorsque nos chères têtes blondes ont décidé qu’elles n’avaient pas envie… On vous rassure quand même, ce n’est facile pour personne ! Un peu de patience, de persévérance et d’imagination pour rendre le tout plus ludique, et le tour est (presque) joué.

Et chez vous, l’heure du bain, ça se passe comment ?